RSE

Les nouveaux usages de l’immobilier tertiaire

Les nouvelles technologies, le développement durable et les contraintes économiques changent les usages de l’immobilier tertiaire et donnent naissance à de nouvelles pratiques comme la mixité des usages, le développement des services et la volonté de faire vivre une véritable expérience à l’usager. Le bâtiment tertiaire de demain est un lieu de vie, ouvert et flexible, respectueux de l’environnement, pensé pour tous, et où l’on se sent bien. Continuer la lecture

Gérer la diversité religieuse au bureau : un chemin de croix ?

Le fait religieux est devenu sensible au sein de la société ces dernières années.Et l’entreprise n’est, ni plus ni moins, que son miroir.

Avec les sociétés qui s’internationalisent, femmes et hommes sont amenés à se déplacer avec leur héritage culturel et leurs bagages spirituels et l’employeur doit désormais gérer des équipes multiconfessionnelles. Mais doit-il prendre en compte la religion des salariés dans le fonctionnement de l’entreprise ?

 

Comment les dirigeants peuvent-ils gérer cette diversité face à une législation qui a toujours un cran de retard sur son temps ? Voile, jours fériés, nourriture confessionnelle, espaces de prière, comment les chefs d’entreprise et les DRH peuvent-ils concilier lien de subordination et liberté d’expression du salarié ?

 

Continuer la lecture

WELL done !

  Le label qui fait du bien

Après les certifications HQE, BREEAM et LEED, après les labels BBC, Effinergie+, Biodiversity ou BEPOS, un petit nouveau fait parler de lui depuis deux ans : le label américain WELL.

Il s’agit du premier standard qui, en plus des performances techniques du bâtiment, se concentre également sur la santé et le bien-être de ses occupants.

 

Continuer la lecture

Quelles compétences pour le travail en 2020 ?

 

La quatrième révolution industrielle, qui comprend le développement de domaines tels que l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, la robotique, la nanotechnologie, l’impression 3D, la génétique et la biotechnologie, causera une perturbation généralisée des modèles économiques et du marché du travail dans les cinq prochaines années.

 

C’est la conclusion d’un rapport intitulé « The Future of Jobs », édité par le World Economic Forum (WEF) à l’occasion du sommet de Davos en janvier 2016. Face à ces mutations, quelles seront les compétences requises en 2020 ?

 

Continuer la lecture

Retour sur la rencontre ACTINEO New Topics

 

Sur fond de climat social tendu en grande partie lié à l’assouplissement du Code du Travail et la « Loi Travail El Khomri » qui devrait être adoptée à l’été 2016 (sauf retrait du Gouvernement), ACTINEO nous reçois à l’Archipèle [i] , ancien Siège de l’INPI mis à disposition de la Ville de Paris pour des activités sociales et solidaires mais également ouvert aux travailleurs nomades, pour traiter la question sensible du temps de travail dans l’entreprise «flexible ou inflexible ».

Alain d’Iribarne, Directeur de Recherche au CNRS et Président du Conseil scientifique d’Actineo, ouvre le débat en mettant en avant que la notion du temps de travail, même si elle est très encadrée en France du point de vue législatif, au travers des accords de branches ou encore les conventions collectives dans les entreprises, le sujet a donné lieu à peu d’approches comparatives avec d’autres pays du point de vue statistique ou encore scientifique certainement du fait des tensions ou enjeux sociaux-économiques que cette question induit. Néanmoins et indubitablement la question du temps de travail est étroitement liée à la notion d’espace qui paradoxalement a connu ces dernières années de fortes évolutions. En effet, les postes de travail classiques sont devenus aujourd’hui une composantes parmi d’autres de l’environnement de travail du salarié, qui dispose de lieux multiples au sein de l’entreprise voire à l’extérieur. Les entreprises modernes pour être performantes tendent à assouplir la contrainte spatiale pour faciliter les nouveaux modes de travail dont mobilité et autonomie sont les maîtres mots (télétravail, tiers lieux, …). Continuer la lecture

L’aménagement au service du développement durable

L’importance accordée au rendez-vous de la COP21 en cette fin d’année 2015 témoigne, s’il en est encore besoin, de l’importance prise par le développement durable dans les débats publics, au niveau local comme international, des États aux entreprises en passant par le monde associatif, du citoyen aux instances politiques. Associant des normes au volontarisme, cette thématique pénètre tous les secteurs et métiers et, par son impact environnemental et social, le lieu de travail fait logiquement l’objet d’une attention particulière pour mettre en œuvre des stratégies écologiques, pérennes et responsables. Associer toutes les compétences (facilities, RH, finances, technologies, communication…) pour mettre en œuvre une gouvernance adéquate constitue pour les organisations un défi dont la traduction la plus courante consiste à engager une transformation des lieux de travail et des usages qui y ont cours. Le rôle de l’aménageur est d’accompagner cette dynamique en proposant des solutions tant pour la création d’environnements de travail « green » et la mise en œuvre de leur maintenance, écologique et durable, que pour la valorisation des pratiques éco et socio-responsables.

Continuer la lecture

5ème baromètre ACTINEO/CSA

Lancé en 2005, ACTINEO a pour objectif d’inciter les dirigeants à se servir de l’espace de travail comme levier de performance mais aussi comme source de bien être pour leurs collaborateurs. Les trois missions d’ACTINEO: Observer, Décrypter, Communiquer.

Ainsi le 5 Novembre dernier, ACTINEO a présenté son 5ème baromètre ACTINEO/CSA sur la qualité de vie au bureau, réalisé online auprès de 1204 actifs travaillant dans un bureau, issus d’un échantillon national de 2500 personnes représentatives de la population active française.

A cette occasion, AVENTIVE a participé aux échanges et débats animés par Alain d’Iribarne, sociologue, Président du Conseil scientifique d’Actineo ; Jean-Gabriel Carlier, Directeur de l’immobilier et des services généraux de Renault; Nathanaël Mathieu, Président de LBMG Worklabs; Julie Gaillot, Directrice adjointe du Pôle société de l’institut CSA, et vous délivre ici les perspectives et enjeux de l’environnement de travail. Entre banalisation des open space, émergence des tiers lieux, développement de postes de travail partagés… Il en résulte que les espaces de travail au bureau et leurs emménagements ne sont plus de simples questions d’investissement immobiliers, mais des choix stratégiques dans un contexte d’évolution forte de la vie au bureau et des attentes des salariés.

Continuer la lecture

Qualité de l’air au bureau

Ce mercredi 18 mars, Paris a obtenu un triste privilège en étant, pendant quelques heures, la ville la plus polluée au monde [1]. L’activité humaine et les conditions météorologiques (vent faible et air chaud) expliquent ce pic de pollution et, si cette conjonction n’atteint heureusement pas des sommets de manière continue, ce record témoigne d’une situation pouvant variée du médiocre au critique. La pollution est un fléau sanitaire pour les individus, provoquant des problèmes respiratoires, des allergies, des maladies cardio-vasculaires et des cancers. Au sein de la population francilienne affectée, 6 millions d’actifs [2] sont concernés et par conséquent l’impact de la pollution ne peut être ignoré par les organisations qui les emploient.

Continuer la lecture

Manager avec l’espace

Les modifications des environnements de travail des salariés ne vont jamais de soi. Elles nécessitent un travail de pédagogie pour faire comprendre quels en sont les objectifs et les avantages attendus. Plus encore, la prise en compte en amont de leurs conditions de travail contribue à rassurer les utilisateurs sur les bénéfices d’une transformation, souvent anticipée avec appréhension. Les managers de proximité sont dès lors conduits à jouer un rôle-clé dans la conduite du changement, tant par leur compréhension des besoins de leurs services que par leur capacité à expliquer les bénéfices des évolutions de l’environnement de travail à leurs collaborateurs. Experts du quotidien de leur entreprise, leur présence active aux côtés de l’aménageur favorisent indéniablement la performance des espaces de travail. Pour conduire cette démarche participative, Aventive s’appuie sur la longue expérience de ses Associés, mais également sur une plateforme d’expertise étendue regroupant des partenaires à la pointe de l’innovation sur les différentes dimensions – sociales, financières, techniques, environnementales… – d’un projet immobilier. Expert RH, Relations sociales et RSE, passé notamment par les NMPP (Presstalis) et Groupama, aujourd’hui Associé chez Crosstalent, François Rajaud fait partie de ce réseau et propose une nouvelle fois de partager avec nous son retour d’expérience, sa vision du lien étroit entre les utilisateurs et leurs environnements de travail et l’importance du rôle des managers dans le process d’aménagement des lieux de travail, ceci afin de créer un véritable management de et par l’espace.

« L’encadrement a peu à peu perdu la maîtrise des temps et des flux » écrit le sociologue François Dupuy. Nous pouvons ajouter : « et de surcroît des espaces ». N’est-ce pas avant tout avec les managers qu’il convient de concevoir des espaces de travail comme véritable ressource professionnelle pour eux-mêmes, et comme réels lieux de ressourcement pour des salariés qui ne seraient plus empêchés de bien faire leur travail ?

Continuer la lecture

Du traitement de l’espace pour accroître un agir ensemble

Si le lien entre l’espace commercial et les environnements de bureau se fait une place croissante dans la doxa immobilière, il n’en reste pas moins, sinon superficiel, du moins incomplet. L’intégration de la marque dans les espaces afin de transmettre une image, des valeurs, une culture, à tous les publics de l’entreprise constitue l’exemple le plus remarquable de la nouvelle porosité entre ces deux univers. La démarche de design expérientiel portée par Aventive se nourrit ainsi des développements conduits par des enseignes commerciales pour créer des environnements multisensoriels et uniques destinés à leurs consom’acteurs. Pour autant, nombre de leçons issues de l’expérience du lieu de vente n’ont pas encore pénétré la sphère de l’aménagement de bureaux. Ce constat réalisé par Aventive, est également porté par François Rajaud, Expert RH, Relations sociales et RSE. Passé notamment par les NMPP (Presstalis) et Groupama, où il a occupé les postes de DRH de Groupama SA et Directeur Achats et Logistique Groupe, François Rajaud a accepté de partager avec nous sa vision prospective sur le sujet.

—–

De longue date un savoir s’est constitué sur la relation entre l’acte d’achat et l’espace de vente, au travers des pratiques ancestrales de marchands à l’étal, d’expérimentations généralisées dans la grande distribution, de conceptualisations récentes couronnées de réussites commerciales incontestables. Rien cependant, ou si peu, quant à la relation entre l’acte de travailler et l’espace de travail tertiaire.

Le « merchandising » est un pan du marketing qui s’appuie sur des mesures, des analyses et des méthodes visant à optimiser la présentation spatiale et psychologique de produits ou de services à vendre. Il vise principalement deux objectifs : en premier lieu, favoriser et engendrer le passage à l’acte d’achat, et en second lieu affirmer l’identité de la marque. Il s’attache pour ce faire à ce que soient guidé et facilité le cheminement du client, augmentées la lisibilité et l’attractivité d’une offre, concrétisé le rapport qualité/service rendus.

Continuer la lecture

Bienvenue sur le blog d’Aventive!

Première visite ? Cliquez ici.

LinkedIn

Twitter