Réglementation

Espaces de travail : encadrer ou innover ?

Le développement des modes de travail est pris – aujourd’hui plus que jamais ? – entre deux forces potentiellement contradictoires. Schématiquement, l’une vise à favoriser les best practices et tend donc, entre autres, à une structuration croissante des process, à favoriser le reporting et à multiplier les occasions de communication top > down pour que l’ensemble des personnels soient au fait des pratiques performantes. Cette stratégie trouve un écho, par exemple dans les processus de certification qualité ou dans le principe de précaution. Elle tente d’anticiper et prévenir le risque en s’appuyant fortement sur ce qui a fait la démonstration de son efficacité. Cela n’empêche cependant pas de garder un œil ouvert sur ce qui serait susceptible d’améliorer ses process, mais la priorité à l’innovation est moindre. L’autre force s’incarne dans la volonté de favoriser l’innovation en abattant les barrières susceptibles d’entraver ce qui a été baptisée « intelligence collective » et tend donc à faciliter la diffusion de toujours plus d’informations pour y trouver des sources d’inspiration, à favoriser la communication transversale et le brainstorming en équipe. Tout l’enjeu des organisations est de trouver l’équilibre efficient entre ces deux impératifs, le fait de favoriser l’un ou l’autre à l’extrême menant inévitablement à l’échec soit par un excès de rigidité nuisible à l’innovation, soit par une incapacité à mettre en ordre (et en marché…) le produit des créations individuelles et collectives.

Continuer la lecture

Bienvenue sur le blog d’Aventive!

Première visite ? Cliquez ici.

LinkedIn

Twitter