Design

Projet I SPACE d’IPSOS : participatif, transversal, vertueux

Fin 2016, les collaborateurs d’Ipsos, société leader mondial des études de marketing, et d’opinion, ont emménagé dans leurs nouveaux bureaux : sans changer d’immeuble, ils ont cocréé de nouveaux espaces plus proches des valeurs de l’entreprise, plus en phase avec les attentes des utilisateurs et plus lisibles. Plus qu’un projet financier, de services généraux ou d’aménagement, c’est un projet d’entreprise, un travail sur l’expérience client et sur l’expression de la marque qui a été mené, accompagné par Aventive.

Nous avons demandé aux trois copilotes du projet de nous raconter leurs parcours et de nous donner leurs points de vue, sur chacun des aspects de ce projet.  

Continuer la lecture

Retour sur les Workplace Meetings 2015

Une nouvelle fois, les Workplace Meetings de Cannes ont permis pendant deux jours des échanges intenses et fructueux entre les acteurs de l’immobilier et de l’aménagement.

« Les Workplace Meetings permettent de rencontrer un maximum de contacts en 48h et le temps des réunions de 20 minutes participe à la réussite de cet événement. On peut passer d’un fournisseur à un autre avec un gain de temps record.  Aussi, nous allons directement vers le sujet qui nous intéresse en accrochant notre interlocuteur et réciproquement » _ Top Décideur Crédit Agricole Alpes Provence

Aventive vous propose de revenir sur quelques grandes nouveautés marquantes de l’année 2015 exposées à cette occasion.

Continuer la lecture

Transformations numériques & Immobilier

L’évolution des modes de travail, et notamment l’intégration des nouvelles technologies, pose aux organisations un défi dont de récents sondages montrent qu’il est encore loin d’être relevé. Si les DSI et les RH sont particulièrement sollicités sur cette problématique, particulièrement en ce qui concerne la formation des salariés aux nouveaux outils et méthodes, la responsabilité des environnements de travail dans la réussite ou l’échec de cette transition numérique apparaît tout aussi centrale. Sans cadre adapté, il n’est pas de transformation possible.

Continuer la lecture

AT Kearney, l’aménagement au plus près de la marque

Printemps 2013. A.T. Kearney, cabinet de conseil en stratégie, prend possession de ses nouveaux locaux au 23 rue de l’Université à Paris. Pour cette société qui emploie des professionnels de haut niveau et accompagne des acteurs majeurs du marché français, ce nouveau siège social incarne une nouvelle étape dans le développement de leur image haut de gamme et de la performance de leurs collaborateurs. Pour répondre à ces exigences, A.T. Kearney a confié à Aventive une mission globale d’accompagnement pour l’aménagement du site et le transfert des équipes.

L’immeuble du 23 rue de l’Université allie des caractéristiques rarement associées. Situé dans un tissu urbain au patrimoine historique fort et synonyme d’élégance, il  a été récemment remis à neuf et bénéficie du label HQE. S’y ajoute une valeur artistique unique grâce à l’exceptionnelle intervention du peintre et sculpteur Gérard Garouste en façade et au rez-de-chaussée. Pour Aventive l’un des challenges est donc de répondre à l’exigence exprimée par le choix du site et par le projet architectural. Au-delà de l’ambition en terme d’image, il faut également proposer aux collaborateurs un environnement de travail fonctionnel, modulable, confortable, moderne, accessible à toutes les générations et les cultures, favorisant l’esprit d’équipe et le travail collaboratif. Naturellement, l’ambition du projet ne doit pas se faire au détriment de la maîtrise des coûts.

Continuer la lecture

L’immobilier, facteur-clé du change management

« Chez Aventive, nous disons à l’envie que l’homme est au cœur du projet. Nous y croyons, et nous le mettons en œuvre dès que l’occasion nous en est donnée. Nous refusons de reproduire systématiquement les schémas qui fonctionnent par ailleurs, nous sommes opposés à la duplication d’un projet à l’autre car nous sommes très attachés à mettre en place des environnements de travail et lieux vie porteurs de sens. Pour y parvenir, les espaces doivent à minima refléter les valeurs de ceux qui les occupent, et non celles de ceux qui les conçoivent. Pour y parvenir, le concepteur devra pouvoir appréhender l’expression d’un besoin en ayant la force de s’affranchir du carcan technico-temporel du projet. Nous avons eu l’opportunité, l’été dernier, de travailler sur une problématique originale lorsqu’un cabinet de Change Management nous a approchés pour traduire un programme purement social qu’il avait élaboré. Il nous a fallu comprendre, interpréter et mettre en perspective des solutions pour réaliser une opération complexe par sa nature et ses enjeux, s’agissant de trouver le site et l’aménager en conformité avec les attentes fortes qui nous avaient été exprimées. » _ Jean-Philippe Zucchiatti – Directeur Associé Aventive

Aventive a sollicité M. Thoai Phong Nguyen, Directeur Associé du cabinet Transformations, pour évoquer leur collaboration dans le cadre du projet d’amélioration du sens donné au travail et de l’engagement collectif au sein d’un grand groupe industriel français.

—————

Transformations est intervenu récemment pour des grands comptes dans le cadre d’importantes problématiques comportementales individuelles et collectives. Pouvez-vous nous présenter l’activité de votre société?

Notre cabinet est un conseil en changement et transformation d’entreprise. Partant d’un travail sur la culture et l’identité professionnelle de nos clients, nous intervenons sur les résistances au changement, qu’elles soient de nature psychologique, organisationnelle ou symbolique.  Nous travaillons notamment à la démystification des tabous ou la levée des peurs par des mises en situation forcément collectives. Il faut pour cela que le client soit courageux et nous fasse confiance, parce que tout changement, toute transformation engendre naturellement des réactions qui peuvent sembler négatives: pour nous, pas de guérison sans fièvre. La pire des situations étant l’absence de symptôme, soit parce que nous n’avons pas assez challengé le corps social, soit parce que cela indique un désinvestissement des collaborateurs dans leur travail.

Continuer la lecture

Faut-il favoriser la sieste sur le lieu de travail?

La possibilité de permettre aux employés de faire une sieste sur leurs lieux de travail est encore un sujet tabou. Elle est pourtant reconnue et acceptée en Asie et, depuis quelques années, les sociétés anglo-saxonnes s’y sont mises. L’idée commence à faire son chemin en France, avec quelques tentatives de faire évoluer les mentalités [i]. Il n’est cependant pas toujours évident de discerner dans cette initiative ce qui relève d’une opération d’image corporate et du constat d’une meilleure productivité des salariés. Qu’en est-il réellement ?

Le principal avantage d’autoriser la sieste en journée est de compenser le manque de sommeil. En effet, si un débat existe sur le fameux « 8H par nuit » tant le besoin en sommeil semble pouvoir différer d’un individu à l’autre, il est scientifiquement prouvé que le manque de sommeil nuit, non pas à la capacité cognitive du sujet, mais à son attention [ii]. Le cerveau perd beaucoup plus rapidement sa capacité à se concentrer sur un travail, parfois même à l’insu du sujet qui peut se croire aussi alerte et attentif qu’habituellement. Il faut noter qu’il existe un lien entre cadences de travail étendues et troubles du sommeil, avec pour conséquence la création d’un cercle vicieux heures supplémentaires > manque de sommeil > perte de concentration > perte de productivité > heures supplémentaires… La sieste n’est donc plus à considérer comme un avantage offert au salarié, mais bien comme l’outil d’une meilleure performance de l’entreprise. Le bénéfice à retirer de ce temps de repos reste d’ailleurs valable pour des cas moins problématiques, tant il permet d’effacer un sentiment de fatigue pouvant intervenir au milieu d’une journée de travail et qui obère l’énergie du salarié. A long terme, ce remède naturel à la somnolence s’avère plus bénéfique pour les salariés qu’une surconsommation de caféine ou de stimulants.

Continuer la lecture

Aménagements tertiaires

Les éditions Charles Foster, qui publient l’incontournable Office & Culture, poursuivent leur effort pour apporter matières concrètes et réflexions aux professionnels de l’aménagement. On relève ainsi la parution du manuel Aménagements tertiaires, un guide pratique revenant sur les différentes typologies d’espace, leurs avantages et leurs inconvénients au regard des stratégies retenues pour répondre aux besoins des organisations. Une boîte à outils appelée à s’imposer comme le compagnon indispensable des concepteurs d’environnements de travail.

Autre avancée, la nouvelle version du site Office & Culture, qui se présente comme un complément du magazine et met l’accent sur des visuels destinés à maintenir le lecteur en éveil sur l’évolution des tendances de l’aménagement tertiaire.

Enfin, Aventive est heureux d’avoir retenu l’attention de la rédaction qui lui consacre un encart que nous reproduisons in extenso.

Une approche inventive

Bienvenue à Aventive

 

Ce ne sont pas des inconnus qui se sont associés pour créer cette nouvelle société. Isabel Trigon a longtemps œuvré chez Form’a et Jean-Philippe Zucchiatti chez AOS. Dans un secteur où les acteurs imaginatifs ne manquent pas ils ont défini pour Aventive une approche fondée sur l’analyse des enjeux sociaux, culturels et environnementaux des clients. Des analyses dynamiques dans ces trois domaines viendront donc en amont de toute décision immobilière et feront pendant aux classiques études techniques et financières. Notons que le vocabulaire employé souligne bien ces particularités puisqu’Aventive se définit « comme un cabinet de conseil en environnement de travail et cadre de vie dont la démarche se concentre sur les collaborateurs » et promet de faire de l’immobilier « un levier de performance durable ». Nul doute que cette approche séduira les grands groupes et PME soucieux de développer le potentiel stratégique des environnements de travail.

Bienvenue sur le blog d’Aventive!

Première visite ? Cliquez ici.

LinkedIn

Twitter