L’immobilier, outil-clé de la stratégie nationale de développement durable

transition energetiqueAu 1er janvier 2014, la France lancera sa Stratégie Nationale pour la Transition Écologique (SNTE) qui succèdera à dix années de Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) [i], soit l’heure de tirer un premier bilan de ce qui devait être l’aiguillon de politiques publiques plus soucieuses d’un développement harmonieux, écologique et responsable. Près de 50 indicateurs (19 de premier niveau et 30 de second niveau) livreront bientôt leur verdict quant aux progrès réalisés en France pour faire du développement durable, non plus une figure de style mais une réalité. La dernière SNDD, adoptée en 2010, prônait un certain nombre d’actions phares sur lesquelles il semble pertinent de revenir du point de vue de la sphère immobilière. On ne sera pas surpris de faire des connexions immédiates avec ces neufs défis lancés par la SNDD, tant il est vrai que l’immobilier concerne aussi bien les bâtiments, que les aménagements, les hommes et leurs comportements.

Défis n°1 : consommation et production durables

La prise en compte du cycle de vie du bâtiment, des aménagements comme des équipements, est désormais un incontournable de la politique immobilière et d’achats des organisations. Intégrée dès les cahiers des charges, elle marque la transition des acteurs vers une réflexion en coût global. Originellement décriés pour le montant des coûts initiaux, les produits et services éco-conçus s’imposent grâce à leur durabilité et leur recyclabilité qui en font des investissements rentables à moyen terme.

Défis n°2 : société de la connaissance

A plusieurs titres, l’aménagement peut jouer un rôle important dans la diffusion de la connaissance. L’espace efficient n’est-il pas celui qui permet de fluidifier et d’inciter la communication? De l’étude des proximités intra et inter-services à la programmation des espaces d’échanges formel et informel en passant par la traduction de la culture de l’entreprise dans son architecture intérieure, l’aménageur a l’obligation de favoriser la communication entre et vers les différents publics des organisations. Plus encore!  Il peut concevoir un espace incitant les occupants aux bonnes pratiques, notamment environnementales et favoriser l’émergence des éco-salariés.

Défi n°3 : gouvernance

Le projet immobilier se comprend de plus en plus comme un projet d’entreprise impliquant un nombre croissant d’acteurs : immobilier, services généraux, informatique, RH, finances, communication, etc. Temps fort de la vie d’une organisation, un déménagement ou un réaménagement offre l’opportunité à une entreprise de revivifier sa culture d’entreprise en développant le dialogue social. Managers et salariés, Directions et représentants du personnel, sont ainsi appelés à collaborer pour réaliser l’environnement de travail le plus qualitatif et performant puis à le pérenniser dans une démarche qualité environnementale durable.

Défi n°4 : changement climatique et énergies

Malgré les gros efforts réalisés ces dernières années, notamment au regard de la mise en œuvre de la RT2012, on estime le bâtiment encore responsable du quart des émissions de gaz à effet de serre et de 43% des consommations énergétiques en France. Le choix de sites et d’équipements moins énergivores demeure donc un enjeu majeur pour l’amélioration de la facture énergétique globale française. Il faut reconnaître que le volontarisme politique, traduit par des normes et règlements contraignants, a été particulièrement incitatif au développement d’un immobilier plus « vert ». Nul doute que cette pression des politiques publiques se poursuivra à l’avenir et est déjà anticipée par les constructeurs, propriétaires et occupants.

Défi n°5 : transport et mobilité durables

L’accessibilité demeure un critère essentiel dans le choix d’un site par un preneur. Logiquement, la présence de transports en commun s’érige en tête de liste d’une recherche immobilière. L’intégration de l’organisation dans un tissu local qui correspond à son activité prend également place dans cette réflexion. Par ailleurs, la réalisation d’un Plan de Déplacements Entreprise (PDE) lors du choix d’un nouveau site tend à se généraliser et participe aux stratégies économiques, sociales et environnementales des entreprises. Au sein de cette réflexion globale sur les déplacements de leurs salariés, les organisations se penchent de plus en plus sur les solutions offertes par des initiatives telles que le covoiturage, la location de vélos, l’utilisation de navettes, etc.

Défi n°6 : conservation et gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles

Dans les milieux urbains notamment, la question des ressources naturelles paraît souvent lointaine pour les entreprises. Il existe pourtant d’ores et déjà des possibilités d’agir concrètement en faveur de la biodiversité : compostage sur site, installation d’une lifebox [ii], de ruches, etc. Au-delà d’une conviction citoyenne, la prise en compte de la biodiversité permet d’anticiper un certain nombre de risques, notamment réglementaires et sociétaux. A minima, le choix des fournisseurs et prestataires doit intégrer leurs actions en faveur de la préservation de ressources naturelles [iii].

Défi n°7 : santé publique, prévention et gestion des risques

La prévention des risques, notamment sanitaires, sur les lieux de travail fait partie intégrante des métiers de l’immobilier et sont au cœur de l’existence des CHSCT avec lesquels l’aménageur dialogue lors d’un projet. En amont des projets, l’ergonome joue un rôle primordial en identifiant les socio-types, et les tâches et conditions de travail qui leur sont associés, afin de définir une charte d’aménagement propice à la prévention des risques. On observe que les normes INRS, y compris quand elles sont de simples recommandations, sont désormais considérées comme un minimum : non seulement on ne saurait travailler en-deçà du niveau de performance recommandé, mais elles constituent un standard à partir duquel il est possible de travailler sur une sur-performance des  équipements, selon le degré d’excellence et de sécurité requis par le maître d’ouvrage.

Défi n°8 : démographie, immigration et inclusion sociale

Dans un monde du travail toujours plus ouvert, la prise en compte de publics différents, tant par l’âge, le genre ou les origines, est directement intégrée à la réflexion immobilière et à la conception des environnements de travail. Le législateur a également fait preuve d’une réelle volonté de favoriser l’intégration des personnes handicapées dans le monde du travail en édictant un certain nombre de normes qui, par ailleurs, profitent bien souvent  au plus grand nombre en ce qu’elles favorisent la qualité des aménagements et des équipements (éclairage, signalétique, circulations, postes de travail…).

Défi n°9 : défis internationaux en matière de développement durable et de pauvreté dans le monde

Cet ultime défi est certainement celui où le professionnel de l’immobilier a moins à dire que l’humain. Chez Aventive, nous avons la conviction que les comportements responsables et écologiques participent à la fois au bien-être de la société actuel et futur à laquelle nous appartenons, mais également – bien sûr, sans avoir l’arrogance de donner des leçons à quiconque -qu’ils peuvent proposer au reste du monde un modèle de développement alternatif à celui qui fût le nôtre ces dernières décennies et qui a grandement fait souffrir notre planète et ceux qui l’habitent. Ces convictions, nous ne pouvons qu’inviter nos clients et partenaires à les partager. Ce sont elles également qui feront d’Aventive un lecteur attentif des ambitions de la future Stratégie Nationale pour la Transition Écologique.

 


[i]  Cf. la présentation de la SNDD sur le site du Ministère de l’Ecologie

[iii] Voir à ce sujet le guide ‘Entreprises et Biodiversité’ édité par le MEDEF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l\'équation pour soumettre votre commentaire: *

Bienvenue sur le blog d’Aventive!

Première visite ? Cliquez ici.

LinkedIn

Twitter